Logo
6 AVRIL 1896 Les premiers Jeux olympiques de l’ère moderne

6 AVRIL 1896 Les premiers Jeux olympiques de l’ère moderne

04-04-2018 à 09:18:00

Il y a un peu plus de cent vingt ans, la Grèce voit renaître sur son sol les compétitions sportives organisées dans l’Antiquité à Olympie.

 

C’est grâce à un Français, le baron Pierre de Coubertin ! Celui-ci, en effet, est persuadé que le sport a un vrai rôle éducatif dans le monde moderne et cherche, par l’instauration de ces épreuves sportives internationales, à promouvoir la communication, la loyauté et l’entente entre les peuples.

Le choix d’Athènes pour renouer avec l’olympisme semble aller de soi puisque c’est en Grèce qu’avaient lieu tous les quatre ans (de 776 avant J.-C. jusqu’à la fin du IVe siècle après J.-C.) ces fameuses compétitions athlétiques, hippiques et de lutte en l’honneur de Zeus.            

C’est donc le 6 avril 1896 que le roi Georges Ier de Grèce déclare officiellement l’ouverture des premières olympiades modernes devant les athlètes amateurs des quatorze nations représentées (à Rio en 2016, il y avait deux cent six nations participantes !).

Au programme de ces jeux : athlétisme, cyclisme, lutte, haltérophilie, gymnastique, escrime, natation, tennis et tir. L’apogée de toutes ces épreuves est sans conteste le marathon. Cette course a été créée pour commémorer la légende du messager grec Philippidès qui aurait parcouru, à l’issue de la bataille de Marathon, la distance de cette même ville à Athènes (soit environ quarante km) pour annoncer la victoire des Grecs contre les Perses lors de la première guerre médique en 490 avant J.-C. Arrivé à bout de souffle, il serait mort après avoir délivré son message.

Le vainqueur et nouveau héros national est le berger grec Louis Spyridon qui termine l’épreuve en 2 h 58 mn et 50 s (en comparaison, aux J.O. de Rio, le temps record a été de 2 h 8 mn et 44 s)Comme lui, tous les vainqueurs de 1896 reçoivent le même prix : un rameau d’olivier, un diplôme ainsi qu’une médaille d’argent (l’or deviendra le métal des champions seulement à partir des Jeux de 1904) sur laquelle figurent Zeus et Niké, la déesse de la Victoire. Le second obtient une médaille en cuivre, une branche de laurier et un diplôme. Oliviers et lauriers sont directement cueillis sur le mont Olympe.

Ces premières olympiades sont un vrai succès et celui-ci ira grandissant tout au long du XXsiècle, à tel point que cet événement est devenu un rendez-vous incontournable dans l’univers du sport.

 

 

Actuailes n° 83 – 4 avril 2018




Imprimer