facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Notre-Dame et le saturnisme

Notre-Dame et le saturnisme

12-06-2019 à 05:39:00

L’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France (c’est-à-dire l’organisme qui s’occupe 
de surveiller et de favoriser la santé publique dans la région) vient de lancer une alerte après avoir appris qu'un enfant demeurant sur l’île de la Cité à Paris, quartier de Notre-Dame, présentait un taux trop important de plomb dans son sang.

 

Le plomb est un métal qui n’est pas naturellement présent dans notre organisme, comme le fer ou le zinc qui sont nécessaires. Au contraire, le plomb est toujours toxique, même à faible dose. Il peut abîmer le cerveau, provoquer une hyper-tension (pression trop importante dans les artères qui peut être dangereuse pour le cœur notamment) et une anémie. Les premiers signes d’une intoxication au plomb sont une fatigue importante, des douleurs abdominales, des vomissements.

L’intoxication au plomb s’appelle le saturnisme. Cette maladie, autrefois ignorée, était fréquente parce qu’il y avait du plomb dans les peintures, dans certains outils de cuisine et même dans des jouets. Les tuyaux transportant l’eau étaient souvent en plomb. Aujourd’hui, les peintures au plomb sont interdites et la source de contamination se fait surtout par l’inhalation de vapeurs contenant du plomb (certaines essences en contiennent), l’ingestion de fruits et de légumes contaminés par des industries qui utilisent ce métal ou bien de poussière de vieilles peintures qui datent d’avant l’interdiction.

Dans de nombreux pays étrangers, les normes de sécurité ne sont pas les mêmes et les risques plus importants.

Les personnes les plus fragiles sont les jeunes enfants et les fœtus (les tout petits bébés au début de la grossesse), car leur cerveau peut être abîmés par le plomb. Il n’y a pas de traitement efficace contre tous les symptômes, on élimine surtout l’origine de l’intoxication, on surveille que le plomb diminue dans les analyses du patient et, dans l’urgence, on peut donner un traitement mais qui ne pourra pas empêcher tous les symptômes.

Quand Notre-Dame a brûlé, des matériaux de la toiture en plomb ont été touchés et se sont effondrés : des prélèvements ont été effectués autour de la cathédrale et certaines zones doivent être décontaminées car le sol contient du plomb, mais on n’a pas trouvé de plomb dans l’air de façon importante. Si l’intoxication de l’enfant concerné vient de la cathédrale, il va falloir rapidement faire des prélèvements à toutes les personnes qui habitent à proximité, surtout les enfants et les femmes enceintes, et nettoyer l’ensemble du quartier, ce qui risque d’être un travail considérable !

En attendant de savoir si c’est bien l’incendie qui est la cause dans ce cas, l’ARS a déjà demandé aux parents de faire dépister leurs enfants pour pouvoir mesurer s’il s’agit d’un cas isolé ou non. 
Enquête à suivre…

 

 

Anne-Sophie Biclet

 

 Actuailes n° 102 – 12 juin 2019


notre-dame de paris saturnisme plomb


Imprimer