facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
La Chine rachète-t-elle la France ?

La Chine rachète-t-elle la France ?

12-06-2019 à 05:27:31

Club Méditerranée, Novotel, Peugeot ou encore l’équipe de football de Lyon sont passés récemment sous pavillon chinois, soit totalement, soit partiellement. Est-ce un danger 
ou une chance pour notre pays ?

 

La Chine à l’offensive

Depuis plusieurs décennies, la Chine connaît une très forte croissance économique. Elle est devenue l’atelier du monde, comme chacun peut le constater en lisant le fameux « made in China » sur les étiquettes.

Deuxième puissance économique mondiale derrière les États-Unis, la Chine investit dans le monde entier en rachetant des entreprises. La France n’y échappe pas. Les secteurs les plus prisés sont le luxe (cristallerie Baccarat, vignobles), les loisirs (Club Méditerranée), les transports (aéroport de Toulouse) ou encore l’industrie (Peugeot-Citroën). Soit l’entreprise est entièrement achetée et passe donc sous contrôle chinois, soit partiellement comme c’est le cas pour Peugeot. Ces rachats ont du bon, dans le sens où ils prouvent que nos entreprises sont attirantes. Cela a également comme avantage d’envisager des créations d’emplois si de l’argent est investi par les Chinois.

Des craintes

Mais la Chine peut parfois faire peur. Les rachats d’entreprises françaises font parfois craindre pour l’avenir. En effet, certains suspectent que les Chinois profitent des avancées technologiques françaises pour combler leur retard. La France est, en effet, en pointe dans beaucoup de domaines grâce à l’excellence de ses ingénieurs. Le risque est que, une fois rachetée pour son innovation, la production de l’entreprise française soit ensuite réalisée en Chine, où les salaires sont plus faibles.

L’autre crainte vient de certains secteurs qui contribuent à notre sécurité. En effet, la Chine veut bâtir une grande armée, moderne et bien équipée, et pourrait s’intéresser à des technologies françaises. La Chine est également défavorablement connue pour ses activités d’espionnage dans le monde entier, au point que cela ressemble parfois à un pillage.

Qu’en penser ?

Comme souvent, pour se faire un avis, il faut d’abord regarder les chiffres afin de mesurer le phénomène. Certes, les investissements chinois ont bondi de 86 % en 2018.

Mais ils restent en fait assez modestes, représentant seulement 1 % des investissements étrangers en France, soit dix fois moins que nos voisins allemands ou anglais. Mais surtout, la France investit quatre fois plus en Chine, où nos entreprises possèdent de nombreuses usines et vendent leurs produits à des Chinois qui deviennent de plus en plus riches.

Même s’il ne s’agit pas d’être angéliques, la France n’est donc pas aussi touchée que certains pays africains où la Chine a pris un poids démesuré… d’ailleurs souvent au détriment de notre pays comme à Djibouti ou au Sénégal.

 

Julien Magne

 

 Actuailes n° 102 – 12 juin 2019


chine


Imprimer