facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Honneur aux deux héros

Honneur aux deux héros

14-05-2019 à 21:12:00

Le 10 mai dernier, les forces spéciales françaises 
ont libéré quatre otages – dont les deux touristes français enlevés au nord du Bénin dix jours plus tôt – détenus par un groupe djihadiste dans le nord 
du Burkina Faso.

 

L’opération a eu lieu dans les premières heures de vendredi : dans une nuit sans lune, les hommes du commando Hubert ont réussi à s’approcher à moins d’une dizaine de mètres des ravisseurs lorsque des coups de feu venant des tentes ont déclenché la riposte française. Les ravisseurs ont été rapidement neutralisés par le commando et les otages libérés sains et saufs.

Malheureusement, les maîtres Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello ont trouvé la mort durant l’assaut. Leurs noms viennent s’ajouter à la liste glorieuse des soldats morts pour la France. Leur mort héroïque vient nous rappeler la grandeur et l’exigence du métier des armes : ils se sont sacrifiés pour que d’autres puissent vivre.

 

Le savais-tu ?

Le commando Hubert est le plus prestigieux des sept commandos de 
la Marine nationale. 
Il a la particularité d’être un commando de nageurs de combat, capables d’intervenir aussi bien sous la mer que sur la terre ferme, comme on a pu le voir à l’occasion de l’opération de vendredi dernier. 
Pour faire partie de ce corps d’élite, 
une sélection particulièrement exigeante permet de ne garder que les meilleurs.

 

 

 

 

Cédric de Pierreont et Alain Bertoncello

« Ils n’ont pas tremblé, ils n’ont pas hésité, ils ont protégé les otages au prix de 
leur propre vie. C’est toute la Nation 
qui s’incline devant leur bravoure. »

Florence Parly, ministre des Armées

Cédric de Pierrepont avait rejoint la Marine à dix-huit ans et intégré au bout de dix-huit mois le commando de Penfen-tenyo, puis rejoint le commando Hubert en 2012. Chef de groupe, il était en mission au Sahel depuis le 30 mars, comme son camarade Alain Bertoncello. Ce dernier avait intégré les commandos marine en 2012.

Ils ont une nouvelle fois illustré le sens du sacrifice de ces hommes d’exception, entraînés pour les missions les plus dures. Leur chef a également rappelé que tant que des Français seront menacés, les forces spéciales iront les chercher.

Honneur à nos héros !

Sacha Balbari

Actuailes n° 100 – 15 juin 2019


burkina faso cédric de pierrepont alain bertoncello


Imprimer