Logo
La France doit-elle aller au charbon ?

La France doit-elle aller au charbon ?

06-02-2019 à 05:29:08

La France doit-elle aller au charbon ?

Doit-on rouvrir des mines en France ? Cette question qui projette naturellement en nous 
des bruits de coup de grisou, des images de charbon et des souvenirs de Germinal est 
celle que s’est très sérieusement posée le Conseil économique, social et environnemental 
à la fin du mois dernier. Quel en serait donc l’intérêt ?

 

Toutes les mines ne sont pas de charbon. Dans la vie de tous les jours et sans s’en rendre compte, nous profitons presque en permanence des propriétés des métaux rares. Certains ont même des noms qui nous sont complètement inconnus tels que le dysprosium qui fait fonctionner les éoliennes ou encore l’indium qui est indispensable à la fabrication d’écrans tactiles.

Notre mode de vie actuel et futur est donc sensiblement dépendant de notre capacité à nous procurer ces métaux et c’est là que l’idée est née. Devenir autosuffisant au lieu de continuer à acheter à l’étranger, notamment à la Chine, ce serait l’idéal vis-à-vis de notre économie et de notre souveraineté nationale. Seulement, tout n’est pas aussi simple.

En effet, de nombreux obstacles se dressent : il va falloir réformer le code minier qui date en grande partie de Napoléon ! Il sera également nécessaire de relancer des formations car, pour exploiter des mines, il faudra bien des mineurs. Mais tout cela n’est rien face à l’impact écologique de ces exploitations.

Tout semble toujours se résumer à un terrible choix qu’on peut illustrer par deux exemples miniers en France d’outre-mer : d’un côté, il y a l’exploitation minière en Nouvelle-Calédonie qui est l’un des piliers de l’économie de ce territoire et, de l’autre, il y a le projet « Montagne d’or » en Guyane qui est fortement contesté à cause de la déforestation et de l’utilisation massive de produits dangereux comme les explosifs et le cyanure qui en découlerait.

Ce terrible choix, c’est celui de privilégier le développement durable ou la rentabilité, l’économique ou l’écologique. Au carrefour de toutes ces crises, que doit faire la France ?

 

Maximilien de Boussiers

 

Actuailes n° 95 – 6 février 2019

 


mines


Imprimer