Logo
Pile ce qu’il ne faut pas faire…

Pile ce qu’il ne faut pas faire…

16-01-2019 à 07:05:06

Les autorités sanitaires ont remarqué pour l’année dernière une augmentation importante 
du nombre d’enfants ayant ingéré des piles « bouton » (les petites piles rondes et plates qu’on trouve dans des petits jeux électroniques, hand spinner, etc.). Elles alertent sur 
le danger que cela représente.

 

Plus généralement, voilà les objets à ne jamais mettre dans sa bouche, ni à portée des plus petits (moins de 3 ans en particulier).

– Des objets pointus ou tranchants : cela paraît évident, mais on voit souvent aux urgences des jeunes filles ayant avalé par mégarde des barrettes en métal ouvertes, ou bien des jeunes ayant mis dans leur bouche la capsule d’une cannette ouverte. Tous ces objets peuvent provoquer des blessures de la muqueuse de l’intestin et le faire saigner.

– Des aimants : avaler un aimant, ce n’est pas très grave, il va être éliminé rapidement dans les selles. En revanche, deux aimants, c’est dangereux, parce qu’ils peuvent se coller l’un à l’autre alors qu’ils ne sont pas dans les mêmes anses du colon (le gros intestin) : cela plie l’intestin sur lui-même et le bloque. C’est une occlusion intestinale, il s’arrête de fonctionner et une intervention chirurgicale est nécessaire.

– Une pile bouton : ces petites piles provoquent un champ électrique local, comme un petit arc d’électricité autour d’elles quand leur partie inférieure touche la muqueuse de l’estomac (ou bien, avant lui, de l’œsophage ou encore de l’intestin) qui est humide et conduit l’électricité. Cet arc brûle, crée un ulcère (un trou) dans la paroi et peut donc provoquer des infections ou des saignements très graves.

Lorsque l’une de ces situations se présente (ou qu’on a un doute sur le fait qu’un petit enfant ait avalé l’un de ces objets), on réalise une radio pour voir où se situe le corps étranger. S’il est encore dans l’estomac, on va le chercher en réalisant une fibroscopie, c’est-à-dire en mettant dans l’estomac une sonde qu’on peut orienter, avec une caméra au bout, et qui permet d’attraper de petits objets et de cicatriser des petites plaies.

Avaler un petit objet en plastique ou un caillou par exemple n’est évidemment pas à faire parce qu’il peut de temps en temps se coincer dans un organe et provoquer des douleurs et des vomissements.

Dans la majorité des cas, c’est sans importance, cela suivra les voies naturelles et sera éliminé dans les selles : les médecins ne réalisent en général pas d’examen radiologique dans ces cas-là !

 

Anne-Sophie Biclet

 

 

Actuailes n° 94 – 16 janvier 2019

 

 




Imprimer