facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
InSight : un voyage vers Mars

InSight : un voyage vers Mars

11-12-2018 à 22:26:45

Le 26 novembre dernier, la sonde InSight de la NASA a atterri à la surface de la planète Mars sans encombre. Elle avait décollé le 5 mai 2018 de Californie. Ce n’est pas 
la première sonde envoyée sur Mars : en quoi ce périple est-il un exploit ?

 

Quatre cent quatre-vingt-cinq millions de kilomètres parcourus en deux cent cinq jours, cela fait une vitesse de vingt-sept kilomètres par seconde. Ces valeurs donnent le vertige, mais elles ne sont pas si inhabituelles dans l’espace : la Terre et Mars sont déjà en mouvement autour du Soleil respectivement à trente kilomètres par seconde et vingt-quatre kilomètres par seconde. Ainsi les ingénieurs de la NASA ont transféré la sonde InSight de l’orbite terrestre vers l’orbite martienne.

La sonde est composée de trois sous-ensembles : l’étage de croisière, le bouclier thermique et l’atterrisseur.

L’étage de croisière emportait des panneaux solaires et de petits moteurs qui permettent de stabiliser la sonde pour maintenir les panneaux solaires orientés vers le soleil pendant le voyage. Cet étage fut largué par la sonde juste avant d’entrer dans l’atmosphère de Mars.

Le bouclier thermique a protégé la sonde pendant l’entrée dans l’atmosphère de la planète rouge qui s’est faite à la vitesse de 5,5 kilomètres par seconde, les frottements de l’air ont échauffé la surface du bouclier à 1500°C tout en ralentissant la sonde. À 500 km/h, le bouclier thermique a été largué puis le parachute s’est déployé.

L’atterrisseur est la seule partie de la sonde qui s’est posée sur Mars, il contient tous les appareils de mesure de la mission.

Dans la dernière phase, le parachute a été largué et l’atterrissage a été contrôlé grâce à douze petits moteurs-fusées qui ont déposé la sonde à la surface de la planète rouge. Il ne faut pas oublier que la gravité est trois fois plus faible sur Mars, ce qui facilite grandement la décélération finale. L’atterrissage est entièrement automatique, car la Terre reçoit les signaux radio de la sonde avec huit minutes de retard du fait de la distance.

Parmi les capteurs de la sonde, il y a un sismomètre très précis dont la conception a été supervisée par le CNES1 et qui montre la contribution de la France au projet. Ce sismomètre mesurera la vibration de la planète pour comprendre sa structure interne. Pour les ingénieurs de la NASA2, la mission est réussie, mais, pour les scientifiques, elle ne fait que commencer.

 

Le savais-tu ?

InSight est un acronyme 
anglais : Interior Exploration Using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport 
que l’on peut traduire 
par « exploration interne 
par les sondages sismiques, la géodésie et les flux thermiques ». Insight signifie également « aperçu » en anglais.

 

Louis Fernand

 

Actuailes n° 93 – 12 décembre 2018


insight


Imprimer