Logo

Vue du Palais ducal vers la riva degli Schiavoni de Giovanni Antonio Canal, dit Canaletto (1697-1768)

28-11-2018 à 06:37:41

 

 

Le palais des Doges, ou Palais ducal, regroupait l’administration de la république de Venise et la résidence officielle du doge1.

 

Le palais occupe ici toute la partie gauche du tableau. Les murs pleins du second étage reposent sur deux niveaux de colonnes, d’une architecture beaucoup plus légère. On devine ensuite le canal qui mène vers le pont des Soupirs reliant le « palazzo » et la prison.

Plus loin, la ville s’étire, jusqu’à devenir une fine bande entre le ciel et la lagune sur laquelle est construite la ville. Les clochers des églises rythment ce ruban de maisons et de palais.

Au premier plan, les gondoliers s’affairent sur leurs barques. La ville étant construite sur l’eau, des canaux la sillonnent. Les gondoles sont longtemps restées le meilleur moyen d’aller d’un point à un autre, de transporter les personnes et les marchandises. Elles sont noires, plates, avec les extrémités relevées, et sont manœuvrées à l’aide d’une seule rame.

L’imposant navire, recouvert d’une toile à rayures et doté d’un mât, est une galère vénitienne. Elle nous rappelle que la cité était une grande puissance maritime.

La mer et le ciel sont d’un bleu-vert en harmonie. L’eau est agitée d’un léger clapotis, tandis que quelques nuages laissent une lumière douce éclairer le rose du palais. Sur les quais, les passants, en guenilles ou bien vêtus, discutent et vaquent à leurs occupations.

Les représentations de Venise étaient très appréciées des visiteurs venus découvrir l’Italie. Ils étaient heureux de pouvoir rapporter un souvenir sous la forme d’un tableau, la photographie n’existant pas encore. Cet engouement a fait le succès des peintres qui en étaient spécialistes, comme Canaletto. Ces représentations nous permettent aujourd’hui d’avoir un témoignage précis de la ville et de la vie qui s’y déroulait et laissent l’impression d’une atmosphère paisible.

Sophie Roubertie

 Actuailes n° 92 – 28 novembre 2018




Imprimer