Logo
Fluorescent ou réfléchissant ?

Fluorescent ou réfléchissant ?

28-11-2018 à 06:17:13

L’apparition de nombreux gilets jaunes dans les rues, sur nos écrans et à la une de nos journaux est l’occasion de s’y intéresser avec un œil scientifique : ces dispositifs doivent être à la fois « fluorescents » et « réfléchissants ». Quelles sont les différences entre les deux et à quoi sont-elles dues ?

 

Si, la nuit, je vois une voiture au loin, c’est soit parce qu’elle émet de la lumière (grâce à ses phares), soit que la lumière d’une autre source (d’autres phares, des lampadaires) s’y reflète au moins en partie. Plus précisément, les rayons lumineux sont partiellement absorbés par la voiture et partiellement reflétés, avant d’atteindre mon œil.

C’est très simple jusque-là ; voyons maintenant la fluorescence : quand un matériau est fluorescent, il est capable, à chaque fois qu’il absorbe un peu de lumière, d’en émettre un peu aussi. Ainsi un gilet fluorescent donne l’impression d’être encore plus lumineux : non seulement il reflète une partie de la lumière qui l’atteint, mais par ailleurs ses zones jaune ou orange émettent de la lumière pour chaque partie de lumière qu’elles absorbent. Ce qui rend celui qui le porte plus visible… et donc améliore sa sécurité.

Les gilets de sécurité habituels présentent aussi des bandes grises qui semblent ternes à la lumière du jour. Pour les rendre plus jolis ? Non, bien sûr ! Il s’agit de bandes réfléchissantes, qui, elles, ont pour objectif de renvoyer tout rayon lumineux dans la direction de laquelle il est arrivé, ce qui assure aussi d’être très bien vu.

Le principe a été mis au point il y a tout juste cent un ans par un inventeur français, en juxtaposant trois miroirs à angle droit pour former comme un coin de cube ou une pyramide. Petit à petit, on a miniaturisé ce dispositif pour réaliser les plaques réfléchissantes qui équipent roues et pédales de nos vélos. Finalement, on constate que des demi-sphères ont des propriétés proches. En alignant beaucoup de ces toutes petites sphères côte à côte sur un gilet, on arrive à créer ces bandes réfléchissantes, guère plus épaisses qu’un tissu classique !

Cet effet réfléchissant permet d’augmenter la sécurité des humains à pied, à vélo, en voiture ou à moto, mais il existe aussi dans la nature : c’est aussi grâce à lui que les yeux des chats brillent dans l’obscurité et que les nôtres apparaissent parfois rouges sur les photos ! Entrer dans ces détails pourrait être le sujet d’un prochain article...

 

Malo du Bretoux

 

 Actuailes n° 92 – 28 novembre 2018


fluorescent réflechissant


Imprimer