Logo
Les GAFA vont-ils tout dévorer ?

Les GAFA vont-ils tout dévorer ?

02-10-2018 à 23:03:00

Les GAFA : Google, Apple, Facebook, Amazon (on étend parfois ce groupe à Microsoft en parlant de GAFAM) ont pris une place prépondérante dans l’économie mondiale.

 

Dans une économie de plus en plus numérique, où les réseaux sociaux ont remplacé progressivement la télévision, la radio et la presse écrite, les GAFA sont partout.

Google est loin de se limiter au célèbre moteur de recherche. Il a des ramifications partout. Le groupe détient sept plateformes qui sont utilisées par plus d’un milliard d’utilisateurs différents ! Outre la recherche, il faut compter Youtube, Gmail, Chrome, Android, Google Play, Google Music.

La puissance de frappe des GAFA est telle que, dès qu’une start-up émerge, ils peuvent la racheter. Waze a été racheté récemment par Google. Avant cela, Microsoft avait acquis Skype et LinkedIn. Facebook, lui, n’est pas en reste avec les rachats de WhatsApp et Insta-gram. La concurrence disparaît systématiquement au profit d’un des cinq grands.

Des années d’avance en matière de recherche et développement permettent aux GAFA d’avoir des parts de marché qui flirtent avec le monopole. Google détient ainsi 90 % du marché de la recherche sur Internet.

Dans ce monde colonisé par les mastodontes américains, quelques villages d’irréductibles résistent encore. La Russie a fortement limité l’accès aux GAFA et la Chine a interdit leur utilisation sur son territoire. Tencent et Alibaba sont des exceptions asiatiques à Amazon et Google. Les pouvoirs russes et chinois refusent que leurs entreprises (et leurs données confidentielles) soient sous la dépendance des GAFA. Ou que ceux-ci puissent influencer politiquement leurs utilisateurs, en orientant les recherches sur Google, par exemple.

Les GAFA s’infiltrent partout. La prochaine étape réside dans la « maison connectée », où des enceintes reliées permettront d’activer Amazon ou Google à la voix, pour faire une recherche ou acheter en ligne.

L’intelligence artificielle est actuellement le grand chantier des GAFA qui misent sur la prolifération des robots dans nos vies. Certains chercheurs estiment qu’une majorité d’Occidentaux auront en 2025 plus d’échanges avec des robots qu’avec leur mari ou leur épouse.

Avec toute cette avance technologique (et des années de données collectées), les GAFA seront durs à rattraper. Ils commencent également à investir dans le mouvement dit « transhumaniste », où la science permet à l’homme de repousser ses limites, voire de les nier. L’un des principaux théoriciens de cette tendance, Laurent Alexandre, pense que les GAFA seront l’un des piliers du chemin scientifique vers « l’homme augmenté », il a d’ailleurs titré l’un de ses livres La Mort de la mort.

Les GAFA vont-ils remplacer les alchimistes du VIIIe siècle dans la recherche de la nouvelle pierre philosophale ? Avec quel succès ? L’avenir le dira…

 

Xavier de Corsac

 

Actuailes n° 89 – 3 octobre 2018

 

 

 




Imprimer


Commentaires (0)

Il n'y a aucun commentaire pour le moment

Publier un commentaire

Vous devez être connecté au site pour publier un commentaire