facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Leclerc, distributeur d’électricité

Leclerc, distributeur d’électricité

18-09-2018 à 22:51:00

Le leader de la grande distribution en France se lance dans le marché de la distribution d’électricité à travers le lancement d’une offre « low cost ». 

Leclerc va déployer cet automne en France une offre de fourniture d’électricité pour les consommateurs. Son patron, Michel-Édouard Leclerc, vise 10 % de parts de marché avant 2025. Comment compte-t-il atteindre cet objectif ambitieux alors que ENEDIS (filiale de distribution d’électricité d’EDF) détient plus de 80 % de parts de marché et que d’autres concurrents sont déjà présents1 ?

Avec un chiffre d’affaires de près de 44 milliards d’euros, 105 000 collaborateurs, bénéficiant d’un réseau de plus de 720 magasins en France et en Europe, ce géant de l’agroalimentaire est à l’affut de nouveaux débouchés pour pérenniser sa croissance. Alors que la guerre des prix fait rage entre les entreprises de la grande distribution (Leclerc, Auchan, Carrefour, Intermarché, Casino) et que pointe l’ombre menaçante d’un autre géant, encore bien plus grand, l’américain Amazon, le PDG de Leclerc mise sur la diversification de ses activités.

Après le déploiement aux résultats mitigés d’une application dédiée au streaming musical payant, Réglo Musique en 2015 et le lancement de son site de e-commerce en mars 2018, il engage désormais son groupe dans la distribution d’électricité avec une offre proposant des prix jusqu’à 10 % plus bas que ceux pratiqués par ENEDIS. 

En s’inscrivant dans la chaîne de valeur entre le transporteur d’électricité, assuré en France par RTE (Réseau de transport d’électricité), et le consommateur, le futur distributeur Leclerc assurera, au même titre que ses concurrents, l’exploitation du réseau basse et moyenne tension sur lequel la plupart des clients finaux sont connectés. Si les coûts liés à l’acheminement de l’électricité et aux taxes sont incompressibles, Michel-Édouard Leclerc compte rogner sur les coûts et les marges relatifs à l’approvisionnement de l’électricité et à la commercialisation de son offre, la rendant ainsi plus compétitive.

Il fonde également sa stratégie sur deux atouts : le savoir-faire acquis dans le domaine de la distribution d’énergie à travers le maillage territorial et la dynamique de son réseau de distribution de carburants (deuxième réseau derrière Total, selon lui) et un « vivier » de 18 millions de clients Leclerc (dont 14,2 millions porteurs de la carte) à qui cette offre va être adressée en priorité.

 

Mikaël de Talhouët

 

 Actuailes n° 88 – 19 septembre 2018

 

 

 




Imprimer