X



  Gestion Press


Ajouter un numéro


Gestion des numéros


  Gestion des abonnements


Gestion des abonnements


Ajouter un abonné


Export des abonnés


  Gestion des pages


Ajouter une page


Editer vos pages


Ajouter une catégorie


Editer/Supprimer une catégorie


Valider les articles en attente


Articles en attente de relecture


Gestion des mots clés


  Gestion des menus


Editer vos menus



  Gestion des utilisateurs


Gérer vos utilisateurs



  Gestion des widgets


Activer/désactiver les widgets



  Gestion des vidéos


Ajouter une vidéo


Ajouter une catégorie de vidéos


Editer/Supprimer une catégorie de vidéos


  Gestion des diaporamas


Créer un diaporama


Editer les diaporamas existants


  Gestion des albums photos


Ajouter des photos dans un album


Activer les albums photos qui ont été désactivés


Editer/Supprimer un album


Ajouter un nouvel album photos


  Gestion de l'agenda


Gérer vos catégories


Ajouter un évènement


Editer le calendrier


  Gestion des rendez-vous


Gérer vos rendez-vous


Voir votre planning


Gérer vos périodes inactives


  Gestion des sondages


Ajouter un sondage


Editer/supprimer les sondages


Sondage actif


  Gestion des thèmes


Choisir le thème du site


Changer le bandeau


Customiser votre thème


  Gestion des téléchargements


Gérer vos fichiers


Gérer vos catégories


  Gestion des modules jQuery


Liste de vos plugins installés



  Gestion des newsletters


Créer une newsletter


Lister les newsletters et les envoyer


Liste des adresses inscrites


Administrer les groupes



  Gestion du forum


Créer une catégorie générale


Créer un forum


Choisir les modérateurs


Administration générale


  Gestion des commentaires et ratings


Activer/Désactiver les notes


Liste des commentaires


Valider les commentaires en attente


  Paramètres du site


Editer le titre, la description et les mots clés


Editer les paramètres du site


Paramétrer la page d'accueil



ABONNEZ-VOUS À ACTUAILES !







C’est arrivé le 30 avril 1863 : le combat de Camerone


Le 23-04-2017
C'est arrivé le...

La bataille où la Légion étrangère est entrée dans la légende…

 

La campagne du Mexique…

En 1862, l’empereur Napoléon III décide d’intervenir au Mexique à la suite de l’arrivée au pouvoir du président Juarez qui mène une politique anticléricale et s’en prend aux intérêts économiques espagnols et français. Napoléon souhaite également favoriser l’émergence d’un empire catholique et latin, qui viendrait contrecarrer l’influence de l’Amérique du Nord, anglo-saxonne et protestante.

Il envoie donc un corps expéditionnaire de 30 000 hommes dont l’objectif est de s’emparer de Mexico pour renverser le président Juarez. Mais, sur la route de la capitale, se dresse la forteresse de Puebla, dont le siège commence en mars 1863.

Ils étaient soixante…

C’est dans le cadre du siège de Puebla que se déroule le combat de Camerone. En effet, une compagnie de légionnaires du 1er régiment étranger, commandée par le capitaine Danjou, reçoit la mission de protéger un convoi destiné au ravitaillement en vivres et en munitions des troupes assiégeant la ville.

Le détachement, harcelé par des cavaliers, se retranche dans les murs de l’hacienda d’un bourg nommé Camerone. Les légionnaires sont bien vite encerclés par près de deux milles Mexicains. Hors de question de se rendre : la mission est sacrée et le convoi doit passer. Alors la compagnie du capitaine Danjou se sacrifie jusqu’au bout. Dans la chaleur torride, malgré les munitions qui s’épuisent, les vivres et l’eau qui s’amenuisent, les légionnaires tiennent bon.

Le combat dure ainsi plus de neuf heures. Le capitaine Danjou est tué, frappé d’une balle en plein cœur. Les derniers survivants, à cours de munitions, lancent une ultime attaque à la baïonnette. Ils sont six, derrière le sous-lieutenant Maudet. Ce dernier tombe à son tour avec deux légionnaires. Finalement les Mexicains acceptent de laisser leurs armes aux trois derniers légionnaires rescapés et de soigner leurs blessés. Alors que l’on présente ces trois héros au chef Mexicain, le colonel Milan, ce dernier déclare : « Mais ce ne sont pas des hommes, ce sont des démons ».

Leur sacrifice ne fût pas inutile, 
la mission est accomplie : 
le convoi est passé

Ce combat est depuis commémoré chaque année par la Légion étrangère. Camerone est devenu un symbole de l’esprit de sacrifice. 

« Ils furent ici moins de soixante
opposés à toute une armée.
Sa masse les écrasa.
La vie plutôt que le courage
abandonna ces soldats français
à Camerone le 30 avril 1863. »

Texte figurant sur le monument commémoratif.

Le 7 mai 1863, la place de Puebla tombait et le 7 juin suivant les troupes françaises entraient à Mexico. Commençaient alors l’occupation du pays et l’instauration d’un nouvel empire du Mexique… sans lendemain, puisque la France l’abandonnera finalement en 1867…

 

 


camerone


Noter cet article (3)


Commentaires (0)


Aucun commentaire pour le moment

Poster un commentaire


Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire
Créer un compte ou logguez-vous

Abonnez-vous !

Pourquoi ? Pour ne rater aucun numéro. C’est facile, rapide, gratuit. Aprés avoir donné l’adresse électronique sur laquelle vous souhaitez être avertis, vous recevrez un courriel de confirmation. Et le tour est joué !


Lire la suite

Soutenez-nous !

« Sans vous, rien n’est possible »


Lire la suite

Recherche sur le site