X



  Gestion Press


Ajouter un numéro


Gestion des numéros


  Gestion des abonnements


Gestion des abonnements


Ajouter un abonné


Export des abonnés


  Gestion des pages


Ajouter une page


Editer vos pages


Ajouter une catégorie


Editer/Supprimer une catégorie


Valider les articles en attente


Articles en attente de relecture


Gestion des mots clés


  Gestion des menus


Editer vos menus



  Gestion des utilisateurs


Gérer vos utilisateurs



  Gestion des widgets


Activer/désactiver les widgets



  Gestion des vidéos


Ajouter une vidéo


Ajouter une catégorie de vidéos


Editer/Supprimer une catégorie de vidéos


  Gestion des diaporamas


Créer un diaporama


Editer les diaporamas existants


  Gestion des albums photos


Ajouter des photos dans un album


Activer les albums photos qui ont été désactivés


Editer/Supprimer un album


Ajouter un nouvel album photos


  Gestion de l'agenda


Gérer vos catégories


Ajouter un évènement


Editer le calendrier


  Gestion des rendez-vous


Gérer vos rendez-vous


Voir votre planning


Gérer vos périodes inactives


  Gestion des sondages


Ajouter un sondage


Editer/supprimer les sondages


Sondage actif


  Gestion des thèmes


Choisir le thème du site


Changer le bandeau


Customiser votre thème


  Gestion des téléchargements


Gérer vos fichiers


Gérer vos catégories


  Gestion des modules jQuery


Liste de vos plugins installés



  Gestion des newsletters


Créer une newsletter


Lister les newsletters et les envoyer


Liste des adresses inscrites


Administrer les groupes



  Gestion du forum


Créer une catégorie générale


Créer un forum


Choisir les modérateurs


Administration générale


  Gestion des commentaires et ratings


Activer/Désactiver les notes


Liste des commentaires


Valider les commentaires en attente


  Paramètres du site


Editer le titre, la description et les mots clés


Editer les paramètres du site


Paramétrer la page d'accueil



ABONNEZ-VOUS À ACTUAILES !







Les massacres de septembre


Le 21-09-2016
C'est arrivé le...

Après la chute de la royauté le 10 août 1792, une nouvelle phase, sanglante, 
de la Révolution commence. 
Dès le 11 août, la commune insurrectionnelle de Paris, qui fait la loi dans la capitale, décide d’identifier 
et de mettre hors d’état de nuire tous ceux qu’elle prétend être des ennemis 
de la nation et de la République…

 

Le 17 août, l’Assemblée législative, sous la pression des révolutionnaires les plus extrémistes, vote une loi qui autorise la création de tribunaux d’exception. Ces mesures sont suivies tout au long du mois de nouveaux décrets, visant particulièrement à condamner les émigrés1 et leurs familles, ainsi que les prêtres réfractaires (qui ont refusé la constitution civile du clergé, qui crée un schisme avec le pape). C’est le début de la Terreur…

Ainsi, près de cinq cents personnes se retrouvent enfermées dans différentes prisons de Paris, au cours de ce mois d’août, et notamment dans l’ancien couvent des Carmes. Dans le même temps, les armées de l’Europe, coalisée contre la Révolution, attaquent la France. Les Prussiens s’emparent ainsi de Longwy, en Lorraine, le 23 août 1792. Le 2 septembre, on apprend la capitulation de la place de Verdun.

En réaction à cette nouvelle menace venue de l’extérieur, Marat en appelle à la « justice populaire » et fait placarder des appels au meurtre sur les murs de Paris. Selon lui, il faut supprimer les « ennemis du peuple ». L’atmosphère est surchauffée dans la capitale. Des tueurs sont recrutés, à qui l’on offre de l’argent et du vin en guise de récompense. Et le 2 septembre, dans l’après-midi, des bandes s’en prennent aux prêtres réfractaires enfermés en divers lieux de Paris, et en particulier aux Carmes. Les massacres commencent sur fond de tocsin…

La Commune de Paris tente d’imposer un simulacre de procès avant de massacrer les prisonniers, afin de donner une illusion de justice. Jusqu’au 6 septembre, les massacres se perpétuent dans les différentes prisons, touchant des ecclésiastiques, des nobles, des serviteurs de l’ancienne monarchie, mais également des prisonniers de droit commun et de nombreuses filles publiques. La princesse de Lamballe, qui avait émigré dans un premier temps, puis avait rejoint la reine Marie-Antoinette, est ainsi hideusement exécutée.

Les autorités ne font rien pour arrêter ces massacres. Danton se fait notamment le complice muet des scènes de terreur, ce qui lui sera ensuite reproché par ses ennemis politiques. Plus de mille victimes succomberont lors de ces terribles journées, dont près de deux cents prêtres réfractaires. Ces derniers furent béatifiés par l’Église en 1926. Ce sont « les martyrs de septembre ».

 

1. Aristocrates ayant fui la Révolution à l’étranger, en particulier en Allemagne et en Grande-Bretagne.

 

Actuailes n°56 – 21 septembre 2016

 

 

 

 

 

 

 


massacre de septembre
2 septembre 1792


Noter cet article (1)


Commentaires (0)


Aucun commentaire pour le moment

Poster un commentaire


Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire
Créer un compte ou logguez-vous

Abonnez-vous !

Pourquoi ? Pour ne rater aucun numéro. C’est facile, rapide, gratuit. Aprés avoir donné l’adresse électronique sur laquelle vous souhaitez être avertis, vous recevrez un courriel de confirmation. Et le tour est joué !


Lire la suite

Soutenez-nous !

« Sans vous, rien n’est possible »


Lire la suite

Recherche sur le site