X



  Gestion Press


Ajouter un numéro


Gestion des numéros


  Gestion des abonnements


Gestion des abonnements


Ajouter un abonné


Export des abonnés


  Gestion des pages


Ajouter une page


Editer vos pages


Ajouter une catégorie


Editer/Supprimer une catégorie


Valider les articles en attente


Articles en attente de relecture


Gestion des mots clés


  Gestion des menus


Editer vos menus



  Gestion des utilisateurs


Gérer vos utilisateurs



  Gestion des widgets


Activer/désactiver les widgets



  Gestion des vidéos


Ajouter une vidéo


Ajouter une catégorie de vidéos


Editer/Supprimer une catégorie de vidéos


  Gestion des diaporamas


Créer un diaporama


Editer les diaporamas existants


  Gestion des albums photos


Ajouter des photos dans un album


Activer les albums photos qui ont été désactivés


Editer/Supprimer un album


Ajouter un nouvel album photos


  Gestion de l'agenda


Gérer vos catégories


Ajouter un évènement


Editer le calendrier


  Gestion des rendez-vous


Gérer vos rendez-vous


Voir votre planning


Gérer vos périodes inactives


  Gestion des sondages


Ajouter un sondage


Editer/supprimer les sondages


Sondage actif


  Gestion des thèmes


Choisir le thème du site


Changer le bandeau


Customiser votre thème


  Gestion des téléchargements


Gérer vos fichiers


Gérer vos catégories


  Gestion des modules jQuery


Liste de vos plugins installés



  Gestion des newsletters


Créer une newsletter


Lister les newsletters et les envoyer


Liste des adresses inscrites


Administrer les groupes



  Gestion du forum


Créer une catégorie générale


Créer un forum


Choisir les modérateurs


Administration générale


  Gestion des commentaires et ratings


Activer/Désactiver les notes


Liste des commentaires


Valider les commentaires en attente


  Paramètres du site


Editer le titre, la description et les mots clés


Editer les paramètres du site


Paramétrer la page d'accueil



ABONNEZ-VOUS À ACTUAILES !







Le prix du baril de pétrole poursuit sa chute


Le 20-01-2016
Echo de l'Eco

Le cours de l’or noir n’en finit pas de chuter depuis deux ans. En 2014, le baril s’échangeait à 110 $. Il s’échange aujourd’hui à un prix inférieur à 30 $, c’est-à-dire que le contenant (le baril) vaut plus cher que le contenu (le pétrole) ! Actuailes avait déjà consacré un article1 en 2015 sur ce sujet, expliquant les raisons économiques liées à cette baisse. Un an plus tard, la chute se poursuit et si la cause principale est toujours la même, c’est-à-dire un excès d’offre par rapport à la demande, une raison d’ordre géopolitique permet de comprendre pourquoi le prix du pétrole continue de baisser.

En effet, face à une demande en légère croissance, l’offre des pays producteurs de pétrole continue de surabonder : l’excès est aujourd’hui d’environ 1,8 millions de barils par jour par rapport à la demande. Auparavant, les pays producteurs n’avaient qu’à diminuer la production pour que le prix reparte à la hausse. Le problème est que depuis quelques mois, l’Arabie Saoudite, premier pays producteur au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a décidé d’élever son niveau de production afin d’affaiblir ses concurrents, et notamment son ennemi historique, l’Iran, qui a annoncé récemment son retour officiel dans l’activité commerciale liée à l’exportation de sa production pétrolière2 en augmentant sa production de 500 000 barils par jour. Bénéficiant de coûts de production moins élevés que d’autres pays producteurs comme le Venezuela ou l’Algérie, l’Arabie Saoudite peut se permettre de vendre son baril à moins de 30 $, d’autant plus que ce pays est doté de gigantesques réserves, estimées à 650 milliards de dollars. Mais la hausse de production opérée par l’Arabie Saoudite a pour effet de faire pression sur les prix et asphyxie les pays dont les coûts de production se trouvent aux alentours de 60-80 $ le baril. Ce qui signifie que ces acteurs perdent de l’argent en vendant leurs barils !

Les effets sont dramatiques pour ces pays et les tensions s’accumulent au sein de l’OPEP, pouvant menacer à terme l’existence de cette organisation. Les conséquences sont aussi néfastes pour les sociétés pétrolières qui exploitent un pétrole qui devient de moins en moins rentable. Le consommateur en revanche bénéficie de cette guerre de prix même si la répercussion de cette baisse de prix à la pompe n’est pas aussi spectaculaire que la chute du prix du baril, en raison des taxes et des nombreuses activités intermédiaires entre la production et la consommation.

 

 

Vous souhaitez réagir ? Contactez-moi : echodeleco@actuailes.fr.

 

1.Actuailes n° 30, « la baisse du cours du pétrole et ses effets »

2. L’Iran a fait l’objet pendant trois ans d’un embargo par certains pays industrialisés, dont la France, qui l’empêchait d’exporter certains produits, dont le pétrole.


or noir
pétrole
iran
arabie saoudite
baril
opep
venezuela
algérie


Noter cet article (7)


Commentaires (0)


Aucun commentaire pour le moment

Poster un commentaire


Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire
Créer un compte ou logguez-vous

Abonnez-vous !

Pourquoi ? Pour ne rater aucun numéro. C’est facile, rapide, gratuit. Aprés avoir donné l’adresse électronique sur laquelle vous souhaitez être avertis, vous recevrez un courriel de confirmation. Et le tour est joué !


Lire la suite

Soutenez-nous !

« Sans vous, rien n’est possible »


Lire la suite

Recherche sur le site