X



  Gestion Press


Ajouter un numéro


Gestion des numéros


  Gestion des abonnements


Gestion des abonnements


Ajouter un abonné


Export des abonnés


  Gestion des pages


Ajouter une page


Editer vos pages


Ajouter une catégorie


Editer/Supprimer une catégorie


Valider les articles en attente


Articles en attente de relecture


Gestion des mots clés


  Gestion des menus


Editer vos menus



  Gestion des utilisateurs


Gérer vos utilisateurs



  Gestion des widgets


Activer/désactiver les widgets



  Gestion des vidéos


Ajouter une vidéo


Ajouter une catégorie de vidéos


Editer/Supprimer une catégorie de vidéos


  Gestion des diaporamas


Créer un diaporama


Editer les diaporamas existants


  Gestion des albums photos


Ajouter des photos dans un album


Activer les albums photos qui ont été désactivés


Editer/Supprimer un album


Ajouter un nouvel album photos


  Gestion de l'agenda


Gérer vos catégories


Ajouter un évènement


Editer le calendrier


  Gestion des rendez-vous


Gérer vos rendez-vous


Voir votre planning


Gérer vos périodes inactives


  Gestion des sondages


Ajouter un sondage


Editer/supprimer les sondages


Sondage actif


  Gestion des thèmes


Choisir le thème du site


Changer le bandeau


Customiser votre thème


  Gestion des téléchargements


Gérer vos fichiers


Gérer vos catégories


  Gestion des modules jQuery


Liste de vos plugins installés



  Gestion des newsletters


Créer une newsletter


Lister les newsletters et les envoyer


Liste des adresses inscrites


Administrer les groupes



  Gestion du forum


Créer une catégorie générale


Créer un forum


Choisir les modérateurs


Administration générale


  Gestion des commentaires et ratings


Activer/Désactiver les notes


Liste des commentaires


Valider les commentaires en attente


  Paramètres du site


Editer le titre, la description et les mots clés


Editer les paramètres du site


Paramétrer la page d'accueil



ABONNEZ-VOUS À ACTUAILES !







La déchéance de nationalité ? Pourquoi un si grand débat ?


Le 12-01-2016
Une certaine idée de la France

Le 16 novembre 2015, trois jours après les attentats, François Hollande avait réuni le Congrès à Versailles pour annoncer un certain nombre de mesures pour lutter contre le terrorisme. Parmi ces mesures, la mise en place de l’état d’urgence et la déchéance de nationalité, c’est-à-dire la perte de la nationalité française, pour tous les binationaux qui seraient condamnés à des actes de terrorisme.

Jusqu’à aujourd’hui, la possibilité de prononcer la déchéance de nationalité existait déjà mais pour des cas plus rares et plus limités puisque seules les personnes ayant la nationalité française depuis moins de 10 ou 15 ans (en fonction des cas) et qui avaient commis certains types de délits ou crimes graves pouvaient se retrouver privées de la nationalité française.

Le 23 décembre 2015, le conseil des Ministres a précisé les contours de cette mesure en indiquant que désormais la déchéance de nationalité concernerait tous les binationaux condamnés  « pour un crime constituant une atteinte grave à la vie de la Nation », c’est-à-dire pour des actes terroristes.

Cela signifie qu’une personne née française (soit parce qu’elle est née en France, soit parce qu’elle est née à l’étranger mais qu’un de ses parents est français), mais disposant également d’une autre nationalité, pourra, si elle est condamnée par un tribunal pour des actes de terrorisme, perdre sa nationalité française.

Seuls les terroristes ayant deux nationalités pourront donc perdre la nationalité française.

Si cette mesure ne concerne que les « bina-tionaux », c’est parce qu’il existe, en France, dans la Déclaration universelle des droits de l’homme, et en droit international, dans une déclaration de l’ONU de 1961, un grand principe selon lequel tout individu a droit à une nationalité. Ce grand principe interdit donc de créer ce qu’on appelle des « apatrides », c’est-à-dire des gens sans aucune nationalité.

Pour être adoptée, cette loi va devoir suivre une procédure particulière puisqu’elle va être inscrite dans la Constitution. Il faudra donc qu’elle soit votée par l’Assemblée nationale, puis par le Sénat et enfin, par trois cinquièmes des députés et sénateurs réunis ensemble au sein du Congrès à Versailles.

D’un point de vue politique, cette mesure suscite un grand débat avec la particularité qu’elle est plutôt soutenue par la droite et contestée par la gauche.

Les opposants critiquent cette mesure pour deux raisons principales : la première, c’est que cela créerait deux catégories de Français (ceux qui peuvent perdre leur nationalité et ceux qui ne peuvent pas la perdre) ; et la deuxième, c’est que cette mesure ne servirait à rien et serait purement symbolique.

Il est vrai que, les terroristes français, dont on a pu voir sur des films qu’ils brûlaient leur carte d’identité, seront certainement peu affectés par cette mesure. Mais d’un autre côté, il peut être important pour les Français meurtris par les attentats de savoir que leurs compatriotes qui ont pu commettre des actes si graves ne pourront plus jouir de la nationalité française. En tout cas, cette mesure est soutenue, selon les sondages, par une grande majorité de Français.

Autre particularité : c’est madame Christiane Taubira* qui a été désignée pour expliquer, présenter et défendre cette mesure devant les députés et les sénateurs alors que madame Taubira a dit par deux fois… qu’elle y était opposée !

Ce projet de loi n’a donc pas fini de faire débat et nous aurons certainement l’occasion d’en reparler durant les prochains numéros !

* Finalement Manuel Valls a annoncé le 12 janvier qu’il soutiendrait lui-même la réforme.




Noter cet article (4)


Commentaires (0)


Aucun commentaire pour le moment

Poster un commentaire


Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire
Créer un compte ou logguez-vous

Abonnez-vous !

Pourquoi ? Pour ne rater aucun numéro. C’est facile, rapide, gratuit. Aprés avoir donné l’adresse électronique sur laquelle vous souhaitez être avertis, vous recevrez un courriel de confirmation. Et le tour est joué !


Lire la suite

Soutenez-nous !

« Sans vous, rien n’est possible »


Lire la suite

Recherche sur le site