X



  Gestion Press


Ajouter un numéro


Gestion des numéros


  Gestion des abonnements


Gestion des abonnements


Ajouter un abonné


Export des abonnés


  Gestion des pages


Ajouter une page


Editer vos pages


Ajouter une catégorie


Editer/Supprimer une catégorie


Valider les articles en attente


Articles en attente de relecture


Gestion des mots clés


  Gestion des menus


Editer vos menus



  Gestion des utilisateurs


Gérer vos utilisateurs



  Gestion des widgets


Activer/désactiver les widgets



  Gestion des vidéos


Ajouter une vidéo


Ajouter une catégorie de vidéos


Editer/Supprimer une catégorie de vidéos


  Gestion des diaporamas


Créer un diaporama


Editer les diaporamas existants


  Gestion des albums photos


Ajouter des photos dans un album


Activer les albums photos qui ont été désactivés


Editer/Supprimer un album


Ajouter un nouvel album photos


  Gestion de l'agenda


Gérer vos catégories


Ajouter un évènement


Editer le calendrier


  Gestion des rendez-vous


Gérer vos rendez-vous


Voir votre planning


Gérer vos périodes inactives


  Gestion des sondages


Ajouter un sondage


Editer/supprimer les sondages


Sondage actif


  Gestion des thèmes


Choisir le thème du site


Changer le bandeau


Customiser votre thème


  Gestion des téléchargements


Gérer vos fichiers


Gérer vos catégories


  Gestion des modules jQuery


Liste de vos plugins installés



  Gestion des newsletters


Créer une newsletter


Lister les newsletters et les envoyer


Liste des adresses inscrites


Administrer les groupes



  Gestion du forum


Créer une catégorie générale


Créer un forum


Choisir les modérateurs


Administration générale


  Gestion des commentaires et ratings


Activer/Désactiver les notes


Liste des commentaires


Valider les commentaires en attente


  Paramètres du site


Editer le titre, la description et les mots clés


Editer les paramètres du site


Paramétrer la page d'accueil



ABONNEZ-VOUS À ACTUAILES !







Putsch au Burkina Faso et élections à risque Guinée


Le 11-10-2015
L'arbre à palabres

Au Burkina Faso, le 17 septembre, les militaires du régiment de la sécurité présidentielle (RSP) ont commis un coup d’État en emprisonnant le président et son premier ministre. La première des motivations de ce putsch étaient de permettre à des proches de l’ancien président, Blaise Compaoré, de se porter candidats aux élections présidentielles. En effet, un décret l’interdisait. La deuxième motivation des putschistes était d’empêcher la dissolution de leur unité militaire, le RSP, considéré comme un obstacle à la démocratisation du pays et trop impliqué dans la vie politique du pays.

Le coup d’État a été condamné par la plupart des pays et n’a pas trouvé le soutien populaire nécessaire. La situation a failli dégénérer en affrontements à Ouagadougou  et une guerre civile aurait pu éclater. La sagesse, cependant, a fini par l’emporter, grâce aux visites de plusieurs chefs d’État africains qui ont assuré une médiation. Comme souvent dans la région, les autorités coutumières qui conservent une influence et une importance symbolique ont aussi participé à la négociation. Le général Gilbert Diendéré, leader du putsch, a fini par renoncer en se rendant aux autorités de son pays. Les élections prévues le 11 octobre sont repoussées à une date encore inconnue.

Les coups d’état restent fréquents en Afrique. Depuis 2010 ,il y en a eu au Niger, au Mali, en Guinée-Bissau, au Burundi, en Gambie, en Centrafrique. Cela révèle souvent la faiblesse des États.

 


À l’heure où nous écrivons ces lignes va commencer l’élection présidentielle en Guinée du 11 octobre. Là encore, il s’agit d’un scrutin à risque comme nous l’expliquions dans Actuailes n° 39.

La situation est tendue dans la capitale Conakry. Des affrontements ont eu lieu le samedi 10 octobre dans le plus grand marché de la capitale entre les partisans de Cellou Dalein Dialo et ceux du président candidat à sa réélection : Alpha Condé. Il y a d’autres candidats à cette élection, mais ce sont ces deux-là qui font figure de favoris. Ils représentent aussi, sans jamais le déclarer ou l’écrire, les deux groupes ethniques principaux du pays : les Peuls et les Malinké. En Afrique, l’appartenance à une famille, une tribu, une ethnie, un peuple reste une réalité très importante et évidente.

 




Noter cet article (2)


Commentaires (0)


Aucun commentaire pour le moment

Poster un commentaire


Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire
Créer un compte ou logguez-vous

Abonnez-vous !

Pourquoi ? Pour ne rater aucun numéro. C’est facile, rapide, gratuit. Aprés avoir donné l’adresse électronique sur laquelle vous souhaitez être avertis, vous recevrez un courriel de confirmation. Et le tour est joué !


Lire la suite

Soutenez-nous !

« Sans vous, rien n’est possible »


Lire la suite

Recherche sur le site