X



  Gestion Press


Ajouter un numéro


Gestion des numéros


  Gestion des abonnements


Gestion des abonnements


Ajouter un abonné


Export des abonnés


  Gestion des pages


Ajouter une page


Editer vos pages


Ajouter une catégorie


Editer/Supprimer une catégorie


Valider les articles en attente


Articles en attente de relecture


Gestion des mots clés


  Gestion des menus


Editer vos menus



  Gestion des utilisateurs


Gérer vos utilisateurs



  Gestion des widgets


Activer/désactiver les widgets



  Gestion des vidéos


Ajouter une vidéo


Ajouter une catégorie de vidéos


Editer/Supprimer une catégorie de vidéos


  Gestion des diaporamas


Créer un diaporama


Editer les diaporamas existants


  Gestion des albums photos


Ajouter des photos dans un album


Activer les albums photos qui ont été désactivés


Editer/Supprimer un album


Ajouter un nouvel album photos


  Gestion de l'agenda


Gérer vos catégories


Ajouter un évènement


Editer le calendrier


  Gestion des rendez-vous


Gérer vos rendez-vous


Voir votre planning


Gérer vos périodes inactives


  Gestion des sondages


Ajouter un sondage


Editer/supprimer les sondages


Sondage actif


  Gestion des thèmes


Choisir le thème du site


Changer le bandeau


Customiser votre thème


  Gestion des téléchargements


Gérer vos fichiers


Gérer vos catégories


  Gestion des modules jQuery


Liste de vos plugins installés



  Gestion des newsletters


Créer une newsletter


Lister les newsletters et les envoyer


Liste des adresses inscrites


Administrer les groupes



  Gestion du forum


Créer une catégorie générale


Créer un forum


Choisir les modérateurs


Administration générale


  Gestion des commentaires et ratings


Activer/Désactiver les notes


Liste des commentaires


Valider les commentaires en attente


  Paramètres du site


Editer le titre, la description et les mots clés


Editer les paramètres du site


Paramétrer la page d'accueil










La pauvreté en ligne de mire


Le 02-10-2018
Une certaine idée de la France

Le 13 septembre, Emmanuel Macron a dévoilé son plan de lutte contre la pauvreté. 
Quels en sont les principaux axes ?

Endiguer la pauvreté dès le plus jeune âge, c’est l’une des idées présentées dans ce plan anti-pauvreté : en effet, le gouvernement prévoit d’accorder des bonus pouvant aller de 1000 à 2100 euros aux crèches qui accorderont plus de places aux enfants issus de quartiers populaires, aux enfants handicapés et à celles qui favoriseront la mixité sociale.

Comment quantifier cette mixité sociale ? Quels seront les quotas pour obtenir ces bonus ? Le plan reste encore flou à ce stade, les débats pour son application n’ont pas encore commencé, mais avec ces propositions, le gouvernement montre sa volonté de combattre la pauvreté par la prise en charge des enfants, pour éduquer au plus tôt.

L’éducation d’ailleurs durera aussi plus longtemps puisque la période de formation obligatoire sera allongée jusqu’à l’âge de 18 ans contre les 16 ans de la loi actuelle. Les services publics se verront donc dans l’obligation de proposer un accompagnement aux mineurs en situation de décrochage durable, ce qui représente environ 20 000 jeunes chaque année actuellement. Cette obligation entrerait en vigueur à la rentrée 2020.

Mais la mesure qui a fait plus de bruit que toutes les autres, c’est celle de la création du revenu universel d’activité. Il s’agit de la fusion de plusieurs aides sociales, à savoir le RSA (revenu de solidarité active) et l’APL (aide personnalisée au logement) auxquels auront droit ceux dont les ressources passeront sous un certain seuil. Certains s’inquiètent, car l’APL n’est pas seulement perçue par les ménages les plus pauvres, certains foyers modestes pourraient donc perdre leurs droits n’étant pas considérés comme suffisamment dans le besoin. De plus, ce revenu sera soumis à certaines obligations, comme celle de ne pas refuser plus de deux offres d’emploi. Ce qui signifie qu’une personne dans ce cas se retrouverait sans la moindre ressource, là où le RSA permettait encore de subsister malgré ces refus.

En France, le seuil de pauvreté a été établi à 1026 euros par mois (Insee) et aujourd’hui 8,8 millions de Français vivent sous ce seuil. Ce chiffre a beau être l’un des plus bas d’Europe, il est du devoir de l’État de venir en aide à ces personnes dans le besoin. Il était donc important que l’Élysée présentent des mesures pour lutter contre la pauvreté. Reste à savoir si elles seront efficaces, c’est tout ce qu’on peut souhaiter, après tout.

 

Maximilien de Boussiers

 

Actuailes n° 89 – 3 octobre 2018


plan pauvreté


Noter cet article (1)


Commentaires (0)


Aucun commentaire pour le moment

Poster un commentaire


Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire
Créer un compte ou logguez-vous

Abonnez-vous !

Pourquoi ? Pour ne rater aucun numéro. C’est facile, rapide, gratuit. Aprés avoir donné l’adresse électronique sur laquelle vous souhaitez être avertis, vous recevrez un courriel de confirmation. Et le tour est joué !


Je m'abonne

Soutenez-nous !

« Sans vous, rien n’est possible »


Lire la suite

Recherche sur le site

Navigation