X



  Gestion Press


Ajouter un numéro


Gestion des numéros


  Gestion des abonnements


Gestion des abonnements


Ajouter un abonné


Export des abonnés


  Gestion des pages


Ajouter une page


Editer vos pages


Ajouter une catégorie


Editer/Supprimer une catégorie


Valider les articles en attente


Articles en attente de relecture


Gestion des mots clés


  Gestion des menus


Editer vos menus



  Gestion des utilisateurs


Gérer vos utilisateurs



  Gestion des widgets


Activer/désactiver les widgets



  Gestion des vidéos


Ajouter une vidéo


Ajouter une catégorie de vidéos


Editer/Supprimer une catégorie de vidéos


  Gestion des diaporamas


Créer un diaporama


Editer les diaporamas existants


  Gestion des albums photos


Ajouter des photos dans un album


Activer les albums photos qui ont été désactivés


Editer/Supprimer un album


Ajouter un nouvel album photos


  Gestion de l'agenda


Gérer vos catégories


Ajouter un évènement


Editer le calendrier


  Gestion des rendez-vous


Gérer vos rendez-vous


Voir votre planning


Gérer vos périodes inactives


  Gestion des sondages


Ajouter un sondage


Editer/supprimer les sondages


Sondage actif


  Gestion des thèmes


Choisir le thème du site


Changer le bandeau


Customiser votre thème


  Gestion des téléchargements


Gérer vos fichiers


Gérer vos catégories


  Gestion des modules jQuery


Liste de vos plugins installés



  Gestion des newsletters


Créer une newsletter


Lister les newsletters et les envoyer


Liste des adresses inscrites


Administrer les groupes



  Gestion du forum


Créer une catégorie générale


Créer un forum


Choisir les modérateurs


Administration générale


  Gestion des commentaires et ratings


Activer/Désactiver les notes


Liste des commentaires


Valider les commentaires en attente


  Paramètres du site


Editer le titre, la description et les mots clés


Editer les paramètres du site


Paramétrer la page d'accueil



ABONNEZ-VOUS À ACTUAILES !







2 février 1941 : le début de ?la campagne d’Érythrée


Le 31-01-2018
C'est arrivé le...

Pour la première fois depuis l’armistice de juin 1940, des Français repartent au combat…

 

L’armistice n’a pas marqué la fin des combats pour toutes les troupes françaises. Le général de Gaulle décide d’engager les premiers volontaires qui l’ont rejoint aux côtés des troupes britanniques, en guerre contre les Italiens en Lybie et en Afrique orientale.

Pour la maîtrise de l’Afrique orientale…

Les Britanniques veulent, en effet, chasser les Italiens de leurs colonies d’Afrique qui constituent une menace contre l’Égypte, région stratégique à cause du canal de Suez, pont entre la mer Méditerranée et l’océan Indien. Dès janvier 1941, ils passent donc à l’offensive, en Érythrée, zone montagneuse au nord de l’Éthiopie, qui contrôle les ports sur la mer Rouge.

Des Français des quatre coins 
de l’empire colonial…

La brigade française d’Orient, qui va se battre en Érythrée, est commandée par le général Magrin-Vernerey dit Monclar. Elle compte 2500 hommes, venus des quatre coins de l’empire français : spahis marocains arrivant de Syrie, bataillon de marche du Tchad, légionnaires rescapés de la campagne de Norvège…

Des combats sous le soleil brûlant d’Afrique…

Le 2 février 1941, les spahis engagent le combat, chargeant à cheval contre un bivouac italien ! Le bataillon du Tchad rejoint la zone des combats après un périple de plus de 2 000 km. Il s’empare du fort de Cub-Cub, point stratégique de la défense italienne, par une audacieuse attaque, après avoir escaladé les pentes abruptes qui protègent le fort.

Enfin, le reste de la brigade débarque au début du mois de mars et reçoit la mission de s’emparer de la ville de Keren. Le 15 mars, après une progression très difficile par les montagnes, les « Français libres » attaquent. La résistance italienne est très forte et il faudra près de dix jours pour en venir à bout, avec la chaleur et la soif. Mais la route de Massaoua est ouverte…

L’attaque reprend et, le 8 avril, les Français sont devant la capitale, enlèvent ses avant-postes, s’emparent des points d’appui fortifiés et la forcent à capituler.

La flamme de la résistance française 
ne s’est pas éteinte…

La campagne d’Érythrée s’achève pour les « Français libres » qui ont perdu 250 soldats (tués ou blessés). Mais pour la première fois depuis l’armistice de juin 1940, des soldats français ont rappelé au monde que la France n’était décidément pas morte !

 

 

 Actuailes n° 80 – 31 janvier 2018


2 février 1941
campagne d'Érythrée


Noter cet article (1)


Commentaires (0)


Aucun commentaire pour le moment

Poster un commentaire


Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire
Créer un compte ou logguez-vous

Abonnez-vous !

Pourquoi ? Pour ne rater aucun numéro. C’est facile, rapide, gratuit. Aprés avoir donné l’adresse électronique sur laquelle vous souhaitez être avertis, vous recevrez un courriel de confirmation. Et le tour est joué !


Lire la suite

Soutenez-nous !

« Sans vous, rien n’est possible »


Lire la suite

Recherche sur le site