X



  Gestion Press


Ajouter un numéro


Gestion des numéros


  Gestion des abonnements


Gestion des abonnements


Ajouter un abonné


Export des abonnés


  Gestion des pages


Ajouter une page


Editer vos pages


Ajouter une catégorie


Editer/Supprimer une catégorie


Valider les articles en attente


Articles en attente de relecture


Gestion des mots clés


  Gestion des menus


Editer vos menus



  Gestion des utilisateurs


Gérer vos utilisateurs



  Gestion des widgets


Activer/désactiver les widgets



  Gestion des vidéos


Ajouter une vidéo


Ajouter une catégorie de vidéos


Editer/Supprimer une catégorie de vidéos


  Gestion des diaporamas


Créer un diaporama


Editer les diaporamas existants


  Gestion des albums photos


Ajouter des photos dans un album


Activer les albums photos qui ont été désactivés


Editer/Supprimer un album


Ajouter un nouvel album photos


  Gestion de l'agenda


Gérer vos catégories


Ajouter un évènement


Editer le calendrier


  Gestion des rendez-vous


Gérer vos rendez-vous


Voir votre planning


Gérer vos périodes inactives


  Gestion des sondages


Ajouter un sondage


Editer/supprimer les sondages


Sondage actif


  Gestion des thèmes


Choisir le thème du site


Changer le bandeau


Customiser votre thème


  Gestion des téléchargements


Gérer vos fichiers


Gérer vos catégories


  Gestion des modules jQuery


Liste de vos plugins installés



  Gestion des newsletters


Créer une newsletter


Lister les newsletters et les envoyer


Liste des adresses inscrites


Administrer les groupes



  Gestion du forum


Créer une catégorie générale


Créer un forum


Choisir les modérateurs


Administration générale


  Gestion des commentaires et ratings


Activer/Désactiver les notes


Liste des commentaires


Valider les commentaires en attente


  Paramètres du site


Editer le titre, la description et les mots clés


Editer les paramètres du site


Paramétrer la page d'accueil










Les biberons de la colère


Le 17-01-2018
Une certaine idée de la France

La société française Lactalis, qui est le plus gros fabricant mondial de produits laitiers, 
se trouve depuis quelques semaines dans la tourmente.

 

Lactalis a dû rappeler de très nombreux lots de boîtes de lait pour bébé (on demande aux clients de les renvoyer à l’usine), car celles-ci étaient suspectées de contenir une bactérie appelée salmonella agona après qu’on a constaté des infections chez plusieurs bébés.

Qu’est-ce qu’une salmonelle ?

C’est une bactérie qui vit dans le tube digestif de certains animaux, notamment les vaches et les volailles. Elle est rejetée dans leurs déjections et on peut la retrouver dans le lait, les œufs, la viande et dans l’eau qui a été en contact avec les excréments des animaux. L’homme se contamine donc essentiellement par l’alimentation, lorsque les aliments sont mal cuits ou mal chauffés ou manipulés par des mains qui n’ont pas été lavées. Il faut ingérer (avaler) beaucoup de bactéries pour être malade lorsqu’on est adulte, l’acidité de l’estomac en tue la plupart. En revanche, les personnes âgées, les bébés ou les femmes enceintes sont plus sensibles à ces infections. Elles se manifestent essentiellement par des diarrhées sanglantes, accompagnées de fièvre, mais peuvent aussi provoquer des méningites (infection de la membrane entourant le cerveau) ou des septicémies (infection du sang), beaucoup plus graves. La plupart du temps, le corps se débarrasse tout seul de la bactérie, mais, dans les cas plus sérieux, on doit administrer des antibiotiques.

 

Comment s’en est-on aperçu ?

C’est un des rôles du Centre national de référence (CNR) des salmonelles, situé à l’institut Pasteur à Paris. Lorsqu’en cas de diarrhée, les selles d’un patient sont analysées  pour en retrouver la cause, le prélèvement, s’il s’agit d’une salmonelle, peut être envoyé au CNR pour en identifier la catégorie. Cela permet aussi de se rendre compte de la fréquence de l’infection et de chercher les problèmes d’hygiène dans les industries ou les collectivités.

Or, en novembre, le CNR a constaté huit infections chez des bébés en une semaine seulement, dans des départements différents. Le seul point commun entre eux était qu’ils consommaient des laits en poudre Lactalis, ce qui a permis de remonter à la source. C’est alors l’agence nationale de Sécurité sanitaire qui a commencé une enquête et a retrouvé la bactérie dans une usine de la marque.

Quelles ont été les conséquences ?

Il semble que trente-cinq nourrissons aient été atteints, ayant 3 mois en moyenne. Certains ont dû être hospitalisés, mais tous sont en bonne santé actuellement.

Sachez pour vous-mêmes qu’il faut toujours soigneusement se laver les mains avant et après avoir manipulé la nourriture, bien cuire les œufs et la viande des bébés et ne pas laver les œufs, ce qui les rend perméable à la salmonelle !

 

Anne-Sophie Biclet

 

Actuailes n° 79 – 17 janvier 2018

 

 


lactalis
salmonelle


Noter cet article (1)


Commentaires (0)


Aucun commentaire pour le moment

Poster un commentaire


Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire
Créer un compte ou logguez-vous

Abonnez-vous !

Pourquoi ? Pour ne rater aucun numéro. C’est facile, rapide, gratuit. Aprés avoir donné l’adresse électronique sur laquelle vous souhaitez être avertis, vous recevrez un courriel de confirmation. Et le tour est joué !


Je m'abonne

Soutenez-nous !

« Sans vous, rien n’est possible »


Lire la suite

Recherche sur le site

Navigation