X



  Gestion Press


Ajouter un numéro


Gestion des numéros


  Gestion des abonnements


Gestion des abonnements


Ajouter un abonné


Export des abonnés


  Gestion des pages


Ajouter une page


Editer vos pages


Ajouter une catégorie


Editer/Supprimer une catégorie


Valider les articles en attente


Articles en attente de relecture


Gestion des mots clés


  Gestion des menus


Editer vos menus



  Gestion des utilisateurs


Gérer vos utilisateurs



  Gestion des widgets


Activer/désactiver les widgets



  Gestion des vidéos


Ajouter une vidéo


Ajouter une catégorie de vidéos


Editer/Supprimer une catégorie de vidéos


  Gestion des diaporamas


Créer un diaporama


Editer les diaporamas existants


  Gestion des albums photos


Ajouter des photos dans un album


Activer les albums photos qui ont été désactivés


Editer/Supprimer un album


Ajouter un nouvel album photos


  Gestion de l'agenda


Gérer vos catégories


Ajouter un évènement


Editer le calendrier


  Gestion des rendez-vous


Gérer vos rendez-vous


Voir votre planning


Gérer vos périodes inactives


  Gestion des sondages


Ajouter un sondage


Editer/supprimer les sondages


Sondage actif


  Gestion des thèmes


Choisir le thème du site


Changer le bandeau


Customiser votre thème


  Gestion des téléchargements


Gérer vos fichiers


Gérer vos catégories


  Gestion des modules jQuery


Liste de vos plugins installés



  Gestion des newsletters


Créer une newsletter


Lister les newsletters et les envoyer


Liste des adresses inscrites


Administrer les groupes



  Gestion du forum


Créer une catégorie générale


Créer un forum


Choisir les modérateurs


Administration générale


  Gestion des commentaires et ratings


Activer/Désactiver les notes


Liste des commentaires


Valider les commentaires en attente


  Paramètres du site


Editer le titre, la description et les mots clés


Editer les paramètres du site


Paramétrer la page d'accueil



ABONNEZ-VOUS À ACTUAILES !







Vers une partition du Cameroun ?


Le 04-10-2017
L'arbre à palabres

Dimanche 1er octobre, la tension est à nouveau montée d’un cran dans les régions anglophones du Cameroun.

Les groupes séparatistes anglophones ont symboliquement déclaré l’indépendance de leurs régions et la création d’un nouveau pays, l’Ambazonie. Des groupes d’activistes ont tenté, parfois avec succès, de hisser des drapeaux « ambazoniens» aux emplacements symboliques tels que les mairies ou les préfectures. D’autres groupes ont attaqué un commissariat dont les gendarmes, en sous-effectif, ont ouvert le feu sur les assaillants. Les forces de l’ordre ont chargé les manifestants et plusieurs morts sont à déplorer.

Le président Paul Biya, au pouvoir depuis 1982, est sorti de son silence habituel pour appeler à l’unité et condamner les violences. Les régions du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun sont le théâtre d’une agitation grandissante depuis les premières grèves des enseignants anglophones à la rentrée 2016. La gestion à la fois attentiste et répressive de la crise par le pouvoir en place a exacerbé le ressentiment des populations, transformant une crise sociale en crise politique et sécessionniste.

 

Le saviez-vous ?

Le Cameroun est un pays d’Afrique centrale à majorité francophone, mais dont deux régions sont anglophones. En effet, à l’origine, le « Kamerun » était une colonie allemande que la France et la Grande-Bretagne se sont partagée à la défaite allemande de 1918. Lors de l’indépendance, une partie du « Cameroon » anglais a choisi de rejoindre le Cameroun francophone, l’autre partie préférant rejoindre le Nigeria voisin. Cette réunification fut officialisée un… 1er octobre 1961. On comprend mieux, alors, pourquoi les séparatistes ont choisi cette date anniversaire pour déclarer leur indépendance.

Sacha Balbari

Actuailes n° 74– 4 octobre 2017


cameroun


Noter cet article (1)


Commentaires (0)


Aucun commentaire pour le moment

Poster un commentaire


Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire
Créer un compte ou logguez-vous

Abonnez-vous !

Pourquoi ? Pour ne rater aucun numéro. C’est facile, rapide, gratuit. Aprés avoir donné l’adresse électronique sur laquelle vous souhaitez être avertis, vous recevrez un courriel de confirmation. Et le tour est joué !


Lire la suite

Soutenez-nous !

« Sans vous, rien n’est possible »


Lire la suite

Recherche sur le site