X



  Gestion Press


Ajouter un numéro


Gestion des numéros


  Gestion des abonnements


Gestion des abonnements


Ajouter un abonné


Export des abonnés


  Gestion des pages


Ajouter une page


Editer vos pages


Ajouter une catégorie


Editer/Supprimer une catégorie


Valider les articles en attente


Articles en attente de relecture


Gestion des mots clés


  Gestion des menus


Editer vos menus



  Gestion des utilisateurs


Gérer vos utilisateurs



  Gestion des widgets


Activer/désactiver les widgets



  Gestion des vidéos


Ajouter une vidéo


Ajouter une catégorie de vidéos


Editer/Supprimer une catégorie de vidéos


  Gestion des diaporamas


Créer un diaporama


Editer les diaporamas existants


  Gestion des albums photos


Ajouter des photos dans un album


Activer les albums photos qui ont été désactivés


Editer/Supprimer un album


Ajouter un nouvel album photos


  Gestion de l'agenda


Gérer vos catégories


Ajouter un évènement


Editer le calendrier


  Gestion des rendez-vous


Gérer vos rendez-vous


Voir votre planning


Gérer vos périodes inactives


  Gestion des sondages


Ajouter un sondage


Editer/supprimer les sondages


Sondage actif


  Gestion des thèmes


Choisir le thème du site


Changer le bandeau


Customiser votre thème


  Gestion des téléchargements


Gérer vos fichiers


Gérer vos catégories


  Gestion des modules jQuery


Liste de vos plugins installés



  Gestion des newsletters


Créer une newsletter


Lister les newsletters et les envoyer


Liste des adresses inscrites


Administrer les groupes



  Gestion du forum


Créer une catégorie générale


Créer un forum


Choisir les modérateurs


Administration générale


  Gestion des commentaires et ratings


Activer/Désactiver les notes


Liste des commentaires


Valider les commentaires en attente


  Paramètres du site


Editer le titre, la description et les mots clés


Editer les paramètres du site


Paramétrer la page d'accueil



ABONNEZ-VOUS À ACTUAILES !







La réforme du Code du travail


Le 04-10-2017
Echo de l'Eco

Le président de la République a mis en scène cette réforme du Code du travail par 
la signature des ordonnances à L’Élysée, accompagné de son Premier ministre et de 
sa ministre du Travail. Une image forte pour un enjeu déterminant de son quinquennat.

 

L’événement pourrait faire date dans l’histoire du quinquennat d’Emmanuel Macron. La signature le 22 septembre et la publication au Journal officiel dès le lendemain des cinq ordonnances, visant à réformer le Code du travail, a été en effet abondamment relayé par les médias, à quelques heures d’une mobilisation sociale contre l’application de ces ordonnances, mobilisation appelée à durer.

Faisant suite à la loi Travail de 2016 (cfActuailes n° 54), ces dispositions réglementaires ont pour objectif, selon le pouvoir exécutif, de renforcer la compétitivité des entreprises à travers une plus grande flexibilité accordée à la fois au salarié et à l’entreprise. Cette souplesse a pour cadre essentiellement le dialogue social1 et les modalités liées au recrutement et au licenciement du salarié.

Sur les cent soixante pages qui composent ces ordonnances, certains points sont à retenir, car ils font l’objet d’une critique sévère par de nombreux syndicats et membres de l’opposition, le député Jean-Luc Mélenchon et son parti La France Insoumise en tête. Notamment celui concernant les indemnités prud’homales à verser au salarié par l’entreprise dans le cas d’un licenciement abusif. Si le montant de ces indemnités augmente par rapport à ce que prévoit la réglementation actuelle, le salarié pourra obtenir au maximum vingt mois de salaire après trente ans de présence dans l’entreprise. Le seuil de ces indemnités est, par ailleurs, plus bas pour les entreprises de moins de onze salariés.

Autre point qui mécontente les syndicats, celui portant sur la négociation entre la direction et les instances représentatives. Ce procédé ne nécessitera pas la présence d’un représentant syndical pour les entreprises de moins de cinquante salariés. Les conditions de licenciement sont elles aussi modifiées. Par exemple, une entreprise dont la filiale française est déficitaire, mais qui fait du profit dans un autre pays, pourra voir sa décision de lancer un plan social légitimée.

Si elles entrent en vigueur, ces ordonnances devront, pour être inscrites dans la loi, être ratifiées par le Parlement. Le débat parlementaire devrait débuter au cours de la semaine du 20 novembre.

 

1. Le dialogue social est caractérisé par les discussions et négociations conduites par la direction de l’entreprise 
et les représentants du personnel (délégués du personnel, syndicats) autour des intérêts, des droits et des devoirs 
de chacune des parties. 

 

Mikaël de Talhouët

 

Actuailes n° 74– 4 octobre 2017

 

 

 

 

 

 

 


code du travail


Noter cet article (3)


Commentaires (0)


Aucun commentaire pour le moment

Poster un commentaire


Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire
Créer un compte ou logguez-vous

Abonnez-vous !

Pourquoi ? Pour ne rater aucun numéro. C’est facile, rapide, gratuit. Aprés avoir donné l’adresse électronique sur laquelle vous souhaitez être avertis, vous recevrez un courriel de confirmation. Et le tour est joué !


Lire la suite

Soutenez-nous !

« Sans vous, rien n’est possible »


Lire la suite

Recherche sur le site