X



  Gestion Press


Ajouter un numéro


Gestion des numéros


  Gestion des abonnements


Gestion des abonnements


Ajouter un abonné


Export des abonnés


  Gestion des pages


Ajouter une page


Editer vos pages


Ajouter une catégorie


Editer/Supprimer une catégorie


Valider les articles en attente


Articles en attente de relecture


Gestion des mots clés


  Gestion des menus


Editer vos menus



  Gestion des utilisateurs


Gérer vos utilisateurs



  Gestion des widgets


Activer/désactiver les widgets



  Gestion des vidéos


Ajouter une vidéo


Ajouter une catégorie de vidéos


Editer/Supprimer une catégorie de vidéos


  Gestion des diaporamas


Créer un diaporama


Editer les diaporamas existants


  Gestion des albums photos


Ajouter des photos dans un album


Activer les albums photos qui ont été désactivés


Editer/Supprimer un album


Ajouter un nouvel album photos


  Gestion de l'agenda


Gérer vos catégories


Ajouter un évènement


Editer le calendrier


  Gestion des rendez-vous


Gérer vos rendez-vous


Voir votre planning


Gérer vos périodes inactives


  Gestion des sondages


Ajouter un sondage


Editer/supprimer les sondages


Sondage actif


  Gestion des thèmes


Choisir le thème du site


Changer le bandeau


Customiser votre thème


  Gestion des téléchargements


Gérer vos fichiers


Gérer vos catégories


  Gestion des modules jQuery


Liste de vos plugins installés



  Gestion des newsletters


Créer une newsletter


Lister les newsletters et les envoyer


Liste des adresses inscrites


Administrer les groupes



  Gestion du forum


Créer une catégorie générale


Créer un forum


Choisir les modérateurs


Administration générale


  Gestion des commentaires et ratings


Activer/Désactiver les notes


Liste des commentaires


Valider les commentaires en attente


  Paramètres du site


Editer le titre, la description et les mots clés


Editer les paramètres du site


Paramétrer la page d'accueil



ABONNEZ-VOUS À ACTUAILES !







Le 16 octobre 1793, la mort de Marie-Antoinette


Le 03-10-2017
C'est arrivé le...

Le temps de l’insouciance…

Dernier enfant de l’empereur d’Autriche François Ier, Marie-Antoinette de Habsbourg naît à Vienne en 1755. Elle est destinée à épouser un prince de France pour sceller la réconciliation des deux pays après des siècles d’opposition guerrière. Le roi Louis XV, en dépit d’oppositions tenaces tant est grande en France la détestation de l’Autriche, décide de la donner en mariage à son petit-fils Louis-Auguste, futur Louis XVI. Elle quitte à 15 ans l’Autriche et sa famille pour un pays inconnu où l’attend un destin tragique…

Le 16 mai 1770, son mariage est célébré à Versailles. Son charme et sa jeunesse gagnent vite le cœur de tous. Mais ces jours de fêtes sont marqués par un drame : lors d’un feu d’artifice, une bousculade entraîne la mort de cent trente-deux personnes, piétinées par la foule. D’aucuns verront là un funeste présage de ce qui attend la France et les jeunes époux royaux.

La petite princesse s’ennuie et supporte difficilement la sévère étiquette de la cour. Elle s’évade alors dans les jeux et les divertissements. Lorsqu’en 1774 Louis XV meurt, le mari de Marie-Antoinette devient le roi Louis XVI et elle est loin de prendre la mesure du rôle qu’elle doit tenir : la reine de 20 ans continue à s’étourdir dans les plaisirs, s’attirant de solides rancunes…

Le temps des responsabilités…

En 1778, Marie-Antoinette donne naissance à Madame Royale, sa fille aînée, puis viendra le premier dauphin, qui mourra à la veille de la Révolution, et enfin le deuxième dauphin, futur Louis XVII. Marie-Antoinette se montre une mère très attentive et aimante.

Quand la Révolution éclate, elle devient le symbole de l’absolutisme à abattre. Les journées révolutionnaires, la confrontation avec une populace manipulée et hargneuse lui font prendre conscience de la gravité des événements. La jeune reine insouciante fait alors preuve d’une grande fermeté. Elle organise la fuite du roi à Varennes, tentative qui échoue finalement.

Le temps du martyre…

Après l’arrestation puis l’exécution de son mari, Marie-Antoinette est incarcérée avec leurs enfants à la Conciergerie. Son fils, le petit roi Louis XVII, lui est enlevé et elle est traduite devant le tribunal révolutionnaire. Elle est accusée d’avoir entretenu des liens avec l’Autriche, à qui la France révolutionnaire a déclaré la guerre. Des magistrats sans honneur inventent les crimes les plus odieux : « L’Autrichienne » doit mourir…

Et le 16 octobre 1793, la reine part pour l’échafaud, avec une très grande dignité et un courage admirable. En montant vers la guillotine, elle marche sur le pied du bourreau : « Je vous demande excuse, Monsieur, je ne l’ai pas fait exprès », lui dit-elle avec délicatesse. Ainsi mourut la reine martyre…

 

 

    Actuailes n° 74– 4 octobre 2017


marie-antoinette
16 octobre 1793
louis xvi


Noter cet article (2)


Commentaires (0)


Aucun commentaire pour le moment

Poster un commentaire


Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire
Créer un compte ou logguez-vous

Abonnez-vous !

Pourquoi ? Pour ne rater aucun numéro. C’est facile, rapide, gratuit. Aprés avoir donné l’adresse électronique sur laquelle vous souhaitez être avertis, vous recevrez un courriel de confirmation. Et le tour est joué !


Lire la suite

Soutenez-nous !

« Sans vous, rien n’est possible »


Lire la suite

Recherche sur le site