X



  Gestion Press


Ajouter un numéro


Gestion des numéros


  Gestion des abonnements


Gestion des abonnements


Ajouter un abonné


Export des abonnés


  Gestion des pages


Ajouter une page


Editer vos pages


Ajouter une catégorie


Editer/Supprimer une catégorie


Valider les articles en attente


Articles en attente de relecture


Gestion des mots clés


  Gestion des menus


Editer vos menus



  Gestion des utilisateurs


Gérer vos utilisateurs



  Gestion des widgets


Activer/désactiver les widgets



  Gestion des vidéos


Ajouter une vidéo


Ajouter une catégorie de vidéos


Editer/Supprimer une catégorie de vidéos


  Gestion des diaporamas


Créer un diaporama


Editer les diaporamas existants


  Gestion des albums photos


Ajouter des photos dans un album


Activer les albums photos qui ont été désactivés


Editer/Supprimer un album


Ajouter un nouvel album photos


  Gestion de l'agenda


Gérer vos catégories


Ajouter un évènement


Editer le calendrier


  Gestion des rendez-vous


Gérer vos rendez-vous


Voir votre planning


Gérer vos périodes inactives


  Gestion des sondages


Ajouter un sondage


Editer/supprimer les sondages


Sondage actif


  Gestion des thèmes


Choisir le thème du site


Changer le bandeau


Customiser votre thème


  Gestion des téléchargements


Gérer vos fichiers


Gérer vos catégories


  Gestion des modules jQuery


Liste de vos plugins installés



  Gestion des newsletters


Créer une newsletter


Lister les newsletters et les envoyer


Liste des adresses inscrites


Administrer les groupes



  Gestion du forum


Créer une catégorie générale


Créer un forum


Choisir les modérateurs


Administration générale


  Gestion des commentaires et ratings


Activer/Désactiver les notes


Liste des commentaires


Valider les commentaires en attente


  Paramètres du site


Editer le titre, la description et les mots clés


Editer les paramètres du site


Paramétrer la page d'accueil



ABONNEZ-VOUS À ACTUAILES !







Fortes tensions sociales dans une usine de la Creuse


Le 08-06-2017
Echo de l'Eco

La PME GM&S subit un effet de la baisse de son carnet de commande et menace de fermer. Les salariés, eux, sont au bord du désespoir.

 

L’image a été relayée par l’ensemble des médias : des bonbonnes de gaz attachées à une installation industrielle sur laquelle il est écrit : « On va tout péter ». Les 279 salariés de l’usine GM&S, implantée à La Souterraine (Creuse) sont en effet déterminés et prêts à des actions extrêmes pour sauver leurs emplois.

Ce site de production qui conçoit et réalise des pièces pour des constructeurs automobiles connaît des difficultés financières depuis 2008 et est menacée de fermeture si un repreneur ne propose pas rapidement un projet de rachat de l’entreprise.

Déjà en 2014, GM&S, alors référencé sous le nom d’Altia, avait été racheté par un homme d’affaires italien qui avait pour objectif de développer le chiffre d’affaires. Mais le volume de commandes passées par les clients de l’entreprise n’est aujourd’hui plus suffisant pour pérenniser l’activité de GM&S. Face à cet enjeu social et dans ce contexte d’élections législatives, le gouvernement s’est saisi du dossier. Et le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire a déclaré avoir obtenu un accord des deux principaux clients de l’équipementier, PSA et Renault, visant à faire passer leurs commandes de 10 à 12 millions d’euros pour PSA et de 5 à 10 millions d’euros pour Renault. Une action palliative qui ne répond pas aux problèmes de fond.

En effet, GM&S fait partie de ces entreprises qui sont trop dépendantes de l’activité d’un ou de deux gros clients. Si ces clients commandent moins, le chiffre d’affaires décroit de façon significative. Or, PSA et Renault sont des multinationales qui produisent à l’étranger et qui se fournissent à proximité de leurs centres de production, pour des raisons évidentes de coûts logistiques.

L’équipementier automobile GM&S exportant peu ses produits est donc d’autant plus touché. Enfin, dans un contexte de mondialisation, l’entreprise, de petite taille, subit la concurrence des équipementiers allemands, qui se distinguent par leur couverture géographique et la qualité haut de gamme de leurs produits.

Au milieu de ces incertitudes et de ces enjeux, point peut-être une lueur d’espoir pour les salariés de GM&S : un richissime homme d’affaires français, Jean-Jacques Frey, propose de reprendre l’entreprise. Les salariés ont repris l’activité le 29 mai, suspendus à la décision du tribunal de commerce de Poitiers, devant se prononcer en faveur de la liquidation judiciaire de l’entreprise ou du projet de reprise par Monsieur Frey…

 

Mikaël de Talhouët

 

 

Actuailes n° 71 – 8 juin  2017

 

 

 

 


gm&s


Noter cet article (2)


Commentaires (0)


Aucun commentaire pour le moment

Poster un commentaire


Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire
Créer un compte ou logguez-vous

Abonnez-vous !

Pourquoi ? Pour ne rater aucun numéro. C’est facile, rapide, gratuit. Aprés avoir donné l’adresse électronique sur laquelle vous souhaitez être avertis, vous recevrez un courriel de confirmation. Et le tour est joué !


Lire la suite

Soutenez-nous !

« Sans vous, rien n’est possible »


Lire la suite

Recherche sur le site