X



  Gestion Press


Ajouter un numéro


Gestion des numéros


  Gestion des abonnements


Gestion des abonnements


Ajouter un abonné


Export des abonnés


  Gestion des pages


Ajouter une page


Editer vos pages


Ajouter une catégorie


Editer/Supprimer une catégorie


Valider les articles en attente


Articles en attente de relecture


Gestion des mots clés


  Gestion des menus


Editer vos menus



  Gestion des utilisateurs


Gérer vos utilisateurs



  Gestion des widgets


Activer/désactiver les widgets



  Gestion des vidéos


Ajouter une vidéo


Ajouter une catégorie de vidéos


Editer/Supprimer une catégorie de vidéos


  Gestion des diaporamas


Créer un diaporama


Editer les diaporamas existants


  Gestion des albums photos


Ajouter des photos dans un album


Activer les albums photos qui ont été désactivés


Editer/Supprimer un album


Ajouter un nouvel album photos


  Gestion de l'agenda


Gérer vos catégories


Ajouter un évènement


Editer le calendrier


  Gestion des rendez-vous


Gérer vos rendez-vous


Voir votre planning


Gérer vos périodes inactives


  Gestion des sondages


Ajouter un sondage


Editer/supprimer les sondages


Sondage actif


  Gestion des thèmes


Choisir le thème du site


Changer le bandeau


Customiser votre thème


  Gestion des téléchargements


Gérer vos fichiers


Gérer vos catégories


  Gestion des modules jQuery


Liste de vos plugins installés



  Gestion des newsletters


Créer une newsletter


Lister les newsletters et les envoyer


Liste des adresses inscrites


Administrer les groupes



  Gestion du forum


Créer une catégorie générale


Créer un forum


Choisir les modérateurs


Administration générale


  Gestion des commentaires et ratings


Activer/Désactiver les notes


Liste des commentaires


Valider les commentaires en attente


  Paramètres du site


Editer le titre, la description et les mots clés


Editer les paramètres du site


Paramétrer la page d'accueil



ABONNEZ-VOUS À ACTUAILES !







La fin de l’évacuation de la poche de Dunkerque : le 4 juin 1940


Le 23-05-2017
C'est arrivé le...

L’un des épisodes les plus tragiques 
de la Seconde Guerre mondiale…

 

Le piège de Dunkerque…

À la fin du mois de mai 1940, le gros des armées britanniques et françaises est tombé dans le piège tendu par les Allemands : il s’agissait de couper en deux les armées alliées dans le nord de la France pour en isoler les meilleures divisions, les acculer à la mer et les détruire. Une course contre la montre est alors engagée. L’objectif est, pour les Britanniques, de se replier vers la côte pour rembarquer au plus vite vers l’Angleterre, avant que le piège ne se referme.

Les Français, sous les ordres de l’amiral Abrial, constituent, dans ce but, dès le 25 mai, un camp retranché à Dunkerque, à partir duquel l’évacuation sera possible grâce au concours des marines britannique et française, appuyées par les avions de la Royal Air Force. L’opération est baptisée Dynamo.

Le dos à la mer, enfermés dans cette poche de cinquante kilomètres, les alliés vont bénéficier d’un répit inespéré : Hitler ordonne de stopper un temps ses divisions blindées. Ce dernier pense, en effet, pouvoir réduire la poche grâce à son aviation.

Le sacrifice de Dunkerque…

À terre, ce sont des unités françaises qui vont se sacrifier pour permettre l’évacuation des Britanniques. De Lille à Dunkerque, les divisions françaises combattent sans esprit de recul afin de retarder l’avance allemande et de gagner le temps nécessaire. C’est un combat désespéré. Le Premier ministre britannique, Churchill, reconnaîtra dans ses mémoires : « Ces troupes apportèrent ainsi une splendide contribution au salut de leurs camarades, plus favorisés, et du corps expéditionnaire britannique ».

En interdisant pendant neuf jours l’accès au port, dans des combats à un contre cinq, les troupes françaises ont permis, en effet, le rembarquement au prix de pertes très sévères (dont le général Jansen, tué au combat).

Le miracle de Dunkerque…

Pendant ce temps, l’héroïsme des marines française et anglaise transforme l’opération de sauvetage en un « miracle ». Tous les bateaux disponibles sont mis à contribution, dont des yachts privés !

 

Malgré les bombardements de l’aviation allemande, le corps expéditionnaire britannique de 220 000 hommes parvient à s’embarquer tout entier. Du côté français, 120 000 soldats sont évacués. Le 4 juin au matin, tout est terminé. Les navires alliés ne peuvent plus approcher de la côte tant les bombardements sont intensifs. L’amiral Abrial rend le port inutilisable avant de le quitter.

Du côté allié, les pertes sont lourdes : de nombreux bâtiments ont été coulés (123 français et 112 britanniques). Mais l’opération reste une réussite, au-delà des espérances. Alors que les alliés pensaient pouvoir sauver 45 000 hommes, ce sont plus de 340 000 soldats qui ont pu être évacués. Mais ce sauvetage sous le feu n’aurait pu être possible sans le sacrifice des divisions françaises qui ont permis le rembarquement de leurs frères d’armes dans une lutte sans issue en apparence, mais lourde de conséquences pour la suite de la guerre. Comme le rappelle l’historien américain Walter Lord : « Nombre de généraux allemands considèrent la bataille de Dunkerque comme un tournant de la guerre : si le corps expéditionnaire britannique avait été fait prisonnier, la Grande-Bretagne aurait été vaincue… »

 

Bainxotte

 

Actuailes n° 70 – 24 mai 2017

 

 

 

 

 

 

 

 


dunkerque
4 juin 1940


Noter cet article (5)


Commentaires (0)


Aucun commentaire pour le moment

Poster un commentaire


Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire
Créer un compte ou logguez-vous

Abonnez-vous !

Pourquoi ? Pour ne rater aucun numéro. C’est facile, rapide, gratuit. Aprés avoir donné l’adresse électronique sur laquelle vous souhaitez être avertis, vous recevrez un courriel de confirmation. Et le tour est joué !


Lire la suite

Soutenez-nous !

« Sans vous, rien n’est possible »


Lire la suite

Recherche sur le site